cercle neerlandais de bretagne - Cercle Néerlandais de Bretagne

Commentaren

Transcriptie

cercle neerlandais de bretagne - Cercle Néerlandais de Bretagne
CERCLE NEERLANDAIS DE BRETAGNE
Nederlandse Kring Bretagne
Het 2-talige informatieblad voorVoo
franse-nederlanders in Bretagne
September 2007 n° 3.
Contenu / Inhoud:
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Voorwoord
ANEAS
Rôle institutionnel
Pierrot rencontre Theo Bouwhuis
Keukenrecepten
Verslag Koninginnedag 2007
Verslag Picknick 2007
Astérix et les Bataves
Ra ra wie ben ik
Agenda
Dates à retenir:
Sinterklaasfeest à Beignon: 01/12/2007
Jaarvergadering in Beignon: 9/2/2008
Koninginnedag 2008: 3/5/2008
Redaktieleden:
Attie Duval-Gombert
Béatrice Dariel-Wassenaar
Aleida Steunenberg
Redaktieadres:
Aleida Steunenberg
87, rue de Brest
35360 Montauban de Bretagne
[email protected]
Aan dit nummer hebben
meegewerkt:
Charlotte van der Werf
Loïc Lemoine
P.J. Duval
Evelien van Milgen
Marlijn van Milgen
Maxime Poupelin
Yvette en Gérard Rutten
Penningmeester/
Trésorier: J.Dariel
5, rue J.P.Calloc’h
Voorwoord van de voorzitster:
Beste Kringgenoten
Onze Kring bestaat nu officieel ruim een jaar. Zoals overal, waar mensen samen proberen iets op
te bouwen, gaat daar veel vrije tijd en energie in zitten. Dat is tijd en energie van vaak een heel
klein groepje mensen, dat naast deze vrijwilligers bezigheden, hun dagelijkse beslommeringen
hebben. De projecten waar we mee bezig zijn, schieten dus niet altijd zo vlug op als we wel
zouden willen. We hebben dus nog wat mensen nodig die zich zo nu en dan een paar uurtjes vrij
kunnen maken en mee willen doen. ( Dat hoeven helemaal geen bestuursfuncties te zijn).Veel kan
per internet geregeld worden. Het inbrengen van bepaalde kennis en ervaring, ook in de praktijk,
bij het voorbereiden van een zaal of van één of andere gebeurtenis, zijn dus van harte welkom.
Vele handen maken het werk licht, ook al is het vrijwillig, niet waar?
Naast deze persoonlijke contributie zijn ook financiële middelen niet te vergeten. Hoe zouden
we mensen die geen mail hebben, via de post kunnen bereiken? Hoe zouden we Sinterklaas
kunnen vieren, zonder pepernoten en mijter, rode tabberd en jute zak? Ook de andere evenementen geven kosten, niet veel, maar toch! Niet alleen op intern niveau is een dergelijke bijdrage belangrijk, maar ook wat de “relations exterieurs” aangaan. Bijv. : Met goedkeuring van
de Algemene vergadering, is De Cercle lid geworden van de Federatie van Nederlandse verenigingen in Frankrijk. ( De FANF). Deze vereniging die de belangen van Nederlanders in heel
Frankrijk behartigt, organiseert 12 oktober een bijeenkomst met vertegenwoordigers van het
Nede-landse Ministerie van Volksgezondheid, Welzijn en Sport, de ambassade en de afgevaardigden van de aangesloten verenigingen. Als voorzitster van de Cercle ben ik uitgenodigd
daar aanwezig te zijn. Zo’n reis kost, hoe dan ook, geld, dat de FANF gedeeltelijk kan
vergoeden. Maar de Cercle kan dat nog niet. Zeker niet, als de leden vergeten deze vorm van
contributie te voldoen…
En dat blijkt het geval te zijn: een aantal leden heeft voor 2007 nog niet betaald. Merkt u dat u
tot die groep hoort, dan kunt u dat alsnog doen, met een cheque aan de penningmeester: Jean
Dariel, 5 rue JP Calloc’h, 35740 Pacé. ( 20 Euro per familie, en 15 voor een lid alleen).
Willen we onze Cercle “van, voor en door” Nederlanders en Néerlandophile Fransen een lang
leven toewensen, dan moeten we er wel wat voor doen, zelfs al blijft die wil vrij!
Attie Duval-Gombert, voorzitster
NEDERLANDERS HELPEN LANDGENOTEN: WAT DOET ANEAS?
ANEAS, Association Neerlandaise d’Entr’Aide Sociale, verleent al meer dan 120 jaar hulp aan Nederlanders
die in Frankrijk wonen. De vereniging biedt hulp aan mensen die tijdelijk in grote moeilijkheden verkeren en
ergens anders geen hulp meer kunnen krijgen. Zeer incidenteel ANEAS springt in met tijdelijke financiële hulp.
In de Kersttijd gaan de medewerkers op bezoek bij eenzame ouderen met een kerstpakket.
Als u meer informatie wilt kunt u contact opnemen met: ANEAS Mevrouw van Marken, 12. Avenue Rapp,
75007 Paris of [email protected]
SINTERKLAASSAKTIE : LES ENFANTS, C’EST QUI SINT NICOLAAS ?????????:
Nous cherchons des images, photos,
dessins, bricolages…. de Sinterklaas vu
par les yeux des enfants.
35740 Pacé
Tél.: 02 99 60 22 55 (rép.)
[email protected]
A l’A.G. du 9 Février 2008 il y aura
une remise de prix pour chaque
participant.
SINTERKLAAS BESTAAT ECHT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
BB3
Page 1
Le « Cercle Néerlandais de Bretagne (C.N.B.) » et les
Programmes européens.
Le rôle institutionnel du « C.N. B. » - Nederlandse
Kring Bretagne -
Notre Cercle a été sollicité en Juillet dernier via sa Présidente par le
Pays « Cœur de Bretagne » pour aider au montage d’un projet
partenarial européen INTERREG IV B-C à développer avec des
partenaires néerlandais.
Avec l’aide de l’Ambassade à Paris en un temps record nous avons
noué contact avec une structure reconnue à NIJMEGEN : Vereniging
Nederlands Cultuurlandschap qui a compris lors de notre première
entrevue d’Août aux Pays-Bas la démarche du projet « La Route du
Végétal » qui sera la composante bretonne d’un partenariat avec
l’Allemagne et le Royaume Uni.
Ici en terre bretonne, Communautés de communes, Pays et
Entreprises dont Yves ROCHER ont commencé leur travail commun
les 15-16 et 17 Septembre écoulés.
Nous avons toujours pensé, n’en déplaise à quelques uns,
que notre Cercle avait un rôle majeur à jouer face aux
autorités ou néerlandaises ou bretonnes et françaises.
Trois exemples :
1. Face à la mise en place des Directives Santé
européennes : le Ministère néerlandais des Sports et de
la Santé ont rencontré des représentants de la
Fédération des Associations Néerlandaises en France,
dont le Cercle est membre. Les Président(e)s des
différentes Associations ont été invité(e)s à cette réunion
qui avait pour principal objet la nouvelle loi « Algemene
Wet Bijzondere Ziektenkosten », avec les conséquences
pour les Néerlandais vivant en France. Un compte rendu
de la réunion sera envoyé à tous les membres du Cercle,
à jour de leur cotisation.
2. Baccalauréat : Le néerlandais est bien une des
langues européennes pratiquées en Bretagne. C’est
pourquoi, au nom du Cercle Néerlandais de Bretagne
nous allons contacter
le
Recteur Chancelier des
Universités, pour faire de telle sorte que tous les enfants
Néerlandais ou Néerlandophones puissent passer
l’examen du Bac., soit en option, soit en Langue Vivante
2, et ceci par oral ou/et par écrit.
3. Le Cercle Néerlandais de Bretagne et les
Programmes européens : Nous avons été saisis par le
Président du Pays « Cœur de Bretagne » d’une demande
visant à monter un partenariat avec les Pays-Bas dans le
cadre du programme INTERREG - 2007-2013.
L’objectif du
projet est de
valoriser la
biodiversité
particulière
des régions
d’Europe. Audelà, l’idée
motrice est de
montrer
comment, au
fil des
générations et
dans le cadre
d’une économie de subsistance, l’homme a toujours su tirer parti de
cette richesse nourricière locale.
Le rapport à la nature, à sa compréhension et à sa
préservation s’affirmera par ce projet comme nouveau
vecteur d’un « tourisme de la connaissance » en même
temps qu’il s’impose comme un devoir citoyen face aux
enjeux climatiques. Nous vous donnerons dans les mois à
venir des nouvelles de son développement dont le
montant programmé dans l’ensemble « Forestclim »
Europe Nord-Ouest sera de l’ordre de 1 M d’euros.
KER LAN
De Cercle heeft van Ronan Portugaal, leraar Engels
aan de bloemisten opleiding aan de faculté des Métiers
à Ker Lan het verzoek gekregen om een groep van 20
leerlingen te ontmoeten en op hun vragen over
Nederland te antwoorden. In het kader van hun studie
gaan ze 3 weken werken bij bloemisten in Nederland.
Vorig jaar was de reis een groot succes. Drie leerlingen
kregen een baan aangeboden en een heeft het aanbod
geaccepteerd. Het technische niveau van de opleiding is
erg hoog. Na afloop van hun reis zal een tweede
ontmoeting plaats vinden.
…………………………………………………………
Aleida Steunenberg
2
KONINGINNEDAG 2007 à CHATEAUGIRON
Viens au rallye Chateaugiron
Passe par la rue Saint Nicolas
Car c’est le Saint qu’nous préférons
Dans notre pays des Pays-Bas.
(poème) par :
Evelien van Milgen et Maxime Poupelin, vainqueurs de premier rallye du CNB
Remerciements à nos sponsors : la CMB Pacé, FORTIS et le Super U de Plélan le Grand
INFORMATIE:
BB3
Page 3
In de Ouest France hebben we gelezen dat La Maison d’Europe een fietsvakantie in Nederland heeft georganiseerd voor
tien families uit Rennes (Blosne) met als begeleider François Dibon.
Op de enquête uit het vorige nummer hebben we verschillende reacties gehad onder andere een echtpaar dat
aanbied om iets te organiseren in Quimper en het verzoek om een activiteit in het zuiden van Bretagne.
Het is voor leden van de CNB mogelijk om een keer per jaar gratis een kleine advertentie ( 1/8 pagina) in de
Bretonse Babbelaar te plaatsen, voor alle andere advertentie, prijsopgave bij de penningmeester.
BB3
Page 3
Rencontre d’un producteur de lait heureux en Pays
Gallo : Théo BOUWHUIS est installé depuis 11 années à
L'abbaye de Telhouët à Paimpont où il produit 332 000 litres de
lait par an. A son arrivée la fille de notre Présidente, Karen qui
avait alors 17ans, lui servit d’interprète. Intégration réussie pour
Théo le « Frison » qui est devenu un vrai « Breton pur beurre » et
un excellent producteur dont la qualité du lait est régulièrement
primée.
« belle » de son troupeau.
Théo avec une
- Une fois la tarte démoulée, la couvrir avec le chocolat
fondu.
Evelien’s geitenkaastaartjes:
4 plakjes bladerdeeg ontdooid
2 plakken zachte geitenkaas met korst ca. 100g
½ zakje tijm ( à 15 g ) blaadjes van takjes geritst
4 el sinaasappelmarmelade of honing
1 el olijfolie
Bakpapier
Verwarm de oven voor op 200°C.
Leg de deegplakjes op een met bakpapier beklede
bakplaat. Snijd de plakken geitenklaas verticaal
voorzichtig doormidden ( zodat 4 rond plakken ontstaan )
en leg ze in het midden van de plakjes deeg. Vouw het
deeg rond de geitenkaas omhoog en bestrijk de
buitenkant dun met olie.
Bak de geitenkaastaartjes in het midden van de oven in
15 minuten goudbruin en gaar
Roer de tijmblaadjes door de marmelade of honing.
Leg de taartjes op vier borden en strijk de marmelade
erover uit.
BLIJ MET RECEPTEN BLIJ MET RECEPTEN
Qu’as-tu fait Théo, dans l’agriculture, avant d’arriver à Paimpont ?
« Etudes agricoles en Friesland ; travail en ferme aux États-Unis,
Nouvelle-Zélande, RDA … puis la Bretagne »
Qu’est-ce qui a été le plus dur pour toi à ton arrivée en Pays Gallo ?
« La langue française, avec mes vaches j’avais peu d’échanges
linguistiques. » mais Théo maîtrise bien nôtre langue aujourd’hui, y
compris le Gallo !
De quoi aimerais-tu profiter désormais ici « chez toi » ?
« Faire plus de sport, l’exploitation est prête pour l’avenir
maintenant, il faut penser à soi aussi ». Théo est un très bon
Voor de volgende babbelaar zijn we op zoek naar
recepten van Hutspot/ Wortels en uien. Dit jaar willen
we met elkaar hutspot eten tijdens het
Sinterklaasfeest, maar het schijnt dat we allemaal onze
eigen recepten hebben. Zijn dit familierecepten of is
het streekgebonden? Stuur uw recept aan ons op en
misschien serveren we uw recept wel tijdens het
Sinterklaasfeest.
BLIJ MET RECEPTEN BLIJ MET RECEPTEN
coureur cycliste. (Même s’il n’est pas encore Zoetemelk !)
On aime à passer un petit moment avec Théo, sa gentillesse, son
optimisme sont tellement communicatifs. Un exemple à méditer
pour tous, ici le naturel est de mise comme la blancheur immaculée
de son bon lait, pas de faux-semblant chez Théo mais une vraie
modestie qui résulte d’un travail passionné. Sans aucun ego et
parlant vrai il aime tout simplement son prochain sans arrière
pensée.
Et si Théo nous donnait là une belle leçon de bonheur ? A bientôt
mon
ami
Théo.
HUIS-, TUIN- EN KEUKENLIEDJES
- 1) Opgepikt van een Nederlandse
bezoeker deze zomer: als u een zure
rode wijn heeft vervang je een kir
Breton door een Hollandse kir door bij
deze rode wijn een scheut crème de
cassis te schenken.
BLIJ MET RECEPTEN BLIJ MET RECEPTEN
- 3) Potten en bloembakken die in de winter geen dienst meer
doen kunt u het beste leeg en schoon gemaakt wegzetten.
Gooi gebarsten potten niet zomaar weg maar maak er
scherven van. Deze kunt u het volgende seizoen op de bodem
van andere potten gebruiken die dan voor een goede
afwatering zorgen.
Rédacteur Pierre-jean DUVAL
Voilà la recette de la tarte de
Marlijn:
Préparation : 10 min
Cuisson : 35 à 40 min
- 2) Wie een bosje bloemen op de vaas
wil zetten, moet eerst de onderste bladeren verwijderen. Bij
rozen kun je dat gemakkelijk doen met een wasknijper zodat
je geen last hebt van de doornen. Zet de wasknijper op de
steel zodat de steel in het grote of kleine gat valt en trek dan
de wasknijper langs de steel omlaag.
Ingrédients :
- 1 sachet de noix de coco en poudre
(125 g)
- 125 g de sucre en poudre
- 3œufs
- 125 g de beurre
- 1 pâte feuilletée
- 1 plaquette de chocolat pâtissier
- 1 cuillère à soupe bien pleine de crème fraîche
- 4) Hebt u
huis? De
Préparation :
- Mélanger dans un saladier la noix de coco, le sucre, les
œufs et le beurre fondu.
- Mettre la pâte feuilletée dans un moule à tarte, et piquer la
pâte avec une fourchette (pour éviter qu'elle ne gonfle).
- Verser la préparation dans le moule, et mettre au four à
210°C (thermostat 7), pendant 35 à 40 min.
- Pendant ce temps là, faire fondre le chocolat au bain-marie
avec la crème fraîche.
- 5) U kent dat wel. U hebt een feestje gehad en de volgende
dag stinken uw kleren flink naar de rook. Probeer dan eens
deze tip: Stop uw kleren gewoon eens in de wasdroger en
laat hem op koude lucht draaien. De onaangename geurtjes
verdwijnen als sneeuw voor de zon. Hebt u vervelende
luchtjes in huis, verbrand dan eens een paar laurierblaadjes
in een asbak of leg wat dennennaalden op een schoteltje met
water en zet dat op de kachel of de verwarming.
LUCIA VAN VALENBERG
BB3
Ze vinden
koekjes of
het goed.
lekkernij uit
Probeer het
Page4
wel eens last van muizen in
schoonste remedie is een
ouderwetse muizenval.
niet alleen kaas
aanlokkelijk ook
een stukje Frolic doen
Is de muis zo slim de
de val te trekken?
dan eens met boter.
________________________________________
PIQUE-NIQUE du 02
Septembre 2007 à
LARMOR-BADEN
SOLEIL, SUCCES, SOURIRES…,
Om 12 uur, vlak bij de "Port", net om de hoek, op een
pleintje langs de kustweg. Een heerlijk zicht op zee. De
Nederlandse vlag pronkte op de bekende camping-car . De
opkomst was talrijk, van alle leeftijden en uit alle richtingen,
Oost- , Zuid- en WestBretagne. Er was zelfs
een jong gezin met friespratende kinderen!
Parasol en
tentje werden
vlug
opgesteld en
boden
wat bescherming tegen
de stralende zon. Een
aperitieftafel stond al
klaar. Willy ging op de
markt verse oesters
kopen, dapper
opengemaakt door Jan
Slingerland en Jean
Dariel: een fijn hapje om
te beginnen.
Het smakelijk buffet
bood allerlei zelfbereide
schotels en desserten.
Zo was er ruim tijd
om nader kennis te maken met al of
minder bekende landgenoten. Na de
maaltijd: een flinke wandeling langs
de
kustweg om het eiland Berder te
bereiken,
alleen toegankelijk bij laag tij. Heel schilderachtige
omgeving: grote oude bomen tekenden zich als
beeldhouwwerk af tegen de blauwe lucht. Typische
hoevegebouwen. Prachtige zeegezichten: de boten hadden
last om tegen een sterke stroming binnen te varen, andere
trokken vlot zeewaarts, de rotsen ontwijkend. Tegen 18 uur
liepen wij alweer naar het " vasteland « voor de zee de
toegangsweg kwam overspoelen. Stilaan vertrokken de ene
na de andere alweer naar huis, blij en tevreden na deze
zonovergoten, gezellige en leerrijke bijeenkomst, die nog
lang in ons geheugen zal blijven. Nog dank aan alle
organisatoren.
Het beste en tot ziens, Gerard en Yvette Rutten
BB3
Page4
Ra ra wie
ben ik?
Mon premier
est chiant : il
nous envahit,
il est radin, il
importe sans
complexe sa
rustre
nourriture
locale.
Mon second est sympathiquement exotique : il garnit ses
sandales de chaussettes et dit « Bonjour » quand il
s’en va.
Mon tout, vous l’aurez deviné, est le « Hollandais »
en vacances dans toute sa splendeur et ses gros
sabots, perçu par les autochtones français. (Peutêtre même que vous vous êtes
reconnus et que vous sentez comme
moi votre corps ému par un élan de
fierté patriotique qui vous prie de
faire éclater la Vérité au grand jour).
Cela fait maintenant un peu plus de deux
mois que je travaille comme
réceptionniste dans un luxueux camping
de bord de mer dans le sud de la
France. J’ai trouvé ce job d’été par un
organisme Néerlandais (Double A : avis
aux jeunes amateurs), qui a visiblement
eu une bonne intuition en se disant
qu’après dix heures de voyage, en
omdat het meteen zo gezellig
zou zijn, le Néerlandais
serait soulagé de tomber
sur un interlocuteur
compréhensif. L’astuce c’est de leur
faire la surprise. Avant de vous occuper
de lui, vous vous arrangez pour parler
français avec un collègue ou un autre client. Là, vous le
laissez se présenter en anglais ou bredouiller les vestiges
des cours de français qu’il regrette d’avoir laissé tomber en
apprenant l’existence des prépositions, et vous lui répondez
le plus naturellement du monde en néerlandais. Cela fait
l’effet d’een leuk ontdeugend grapje, parce que vous l’avez
décidément bien eu : « Aaaaaaaaaaah, da’s makkelijk »,
« Nouououououou, da’s makkelijk », « Aaaaaaaaaaah, moet je
dat nou eens zien ! ». Alors, la famille rit devant le comptoir
de votre bonne blague, et vous décidez de régler vos
comptes avec l’ingrat « Royaume de France », qui ne sait pas
faire honneur aux clients qui remplissent le mieux ses
caisses touristiques.
1) Mon premier est chiant. C’est vrai, mais cela s’explique : il
est toujours très bien armé pour
justifier sa recherche de la petite bête.
Ce qui est inscrit dans la brochure doit
être appliqué, ce qui n’y figure pas aurait
dû y figurer. La droiture s’abat sur la
nonchalance.
Au cliche du hollandais qui parle fort, je
dis qu’il n’est pas plus téméraire en la
matière que le français, mais ce dernier
ne souffre pas de l’a priori du « c’est moche » de sa langue.
Enfin, il importe sa nourriture locale…. Soit, mais notons
qu’il sait toujours faire honneur à ce dont la France est le
plus fier : lekkere wijn, alle soorten kaas die de fransen
zelf niet durven to kopen, en een lekkere knapperende
baguette. Bovendien is de Nederlander de enige die zich
niet stom voelt als hij rondloopt op de camping met een
baguette klem onder zijn arm net als op het plaatje. Peuton nous faire plus grand honneur ?
2) Le Néerlandais est un plouc. Tout d’abord, il faut signaler
que la popularité des wollen sokken dans les sandales est en
nette régression, bien qu’Hayo, pour ne pas le nommer, lutte
plein de bonne volonté pour la survie de l’espèce. Le
Néerlandais n’est donc plus un has been. Enfin, een
enthousiaste « Bonjour » die wegloopt, moi je trouve ça
lief, cute et mignon.
Que quelqu’un se moque de mes petits protégés sur le
camping et je lui casse la figure ;).
Charlotte van der Werf / Du Chantier Naval.
Au pays d’Astérix ou Découverte des clans et
tribus Bataves
Je suis originaire d’un petit village de
Bretagne (en Bigoudénie), qui, dans les années 60
faisait penser au village d’Astérix : la population s’y
répartissait en 2 clans : les rouges et les blancs. Si vous
étiez né dans une famille « blanche » vous alliez à la
messe, vos enfants fréquentaient
l’école catholique, vous votiez
conservateur et vous étiez classé à
vie comme « capitaliste », même si
vos moyens financiers étaient
modestes. Si vous étiez d’une famille
« rouge », vous étiez autorisé à
rentrer à l’église (catholique) 3 fois
dans votre vie : pour le baptême, le
mariage et l’enterrement, vos enfants
fréquentaient l’école laïque, vous
votiez communiste et vous étiez
classé à vie comme « prolétaire » même si vos revenus
évoluaient très favorablement.
Une telle classification a le mérite de la
simplicité et en roulant vers le Pays Bas pour faire
connaissance de ma nouvelle famille je me préparais à
affronter une réalité sociologique bien plus complexe
dans le très joli petit village de Kockengen.
Stupéfaction : Astérix le Breton avait un cousin
Batave !
Fort de mes 6 mois de méthode Assimil « Le
Néerlandais sans peine » (c’est faux : c’était une
méthode Flamande et ce n’était pas sans peine), je
proposais d’aller faire les courses. On m’expliqua alors
comment aller chez le Katholieke bakker et chez le
Katholieke slager. Tiens, tiens …ici aussi il y avait des
rouges et des blancs…mais il faudrait que je fasse
intervenir quelques couleurs supplémentaires, car dans
ce village de 2 000 âmes je découvrais déjà 3 églises :
celle des Katholieke, celle des Hervormde et celle des
Gereformeerde.
BB3
Page4
On m’expliquera plus tard qu’il existait des
situations bien plus complexes et que les « églises »
pouvaient, suivant les villages, se subdiviser en de
multiples « chapelles ».
A ces subdivisions religieuses j’appris
rapidement qu’il fallait rajouter des subdivisions ethnicolinguistiques car le très difficile Algemeen Beschaafd
Nederlands que je m’efforçais d’apprendre n’était pas le
seul langage utilisé par les Bataves. Certains
pratiquaient le Frison d’autres le Zélandais et beaucoup
avaient un accent très différent de celui utilisé par ma
méthode Flamande…
…Après ce premier choc culturel Celto-Batave,
je vous ferai part de l’ingéniosité incroyable des
Néerlandais à travers un prochain article intitulé : des
W. C. à la râpe à fromage.
Loïc Lemoine